Mathilde Barthelemy

Après avoir étudié le violon, les lettres et l’art dramatique, Mathilde Barthélémy poursuit son travail musical autour de la voix avec Noémi Rime et Valérie Philippin et obtient un DEM de chant lyrique en 2016. Elle est lauréate 2019 de la Fondation Royaumont, où elle a travaillé avec Donatienne Michel-Dansac. 

Elle se consacre désormais au répertoire contemporain, à la création et à l’élaboration de formes transdisciplinaires. 

Depuis 2010, elle a collaboré à des projets théâtraux, d’arts de la rue, et musicaux (notamment le Chœur de Radio France, l’Opéra de Tours, les Voix Buissonnières).

Elle se produit en musique de chambre avec l’ensemble Atmusica (Tours) et l’Ensemble Offrandes (Le Mans), dans le répertoire contemporain et des créations. 

En 2020, elle collabore avec le cursus de composition de l’IRCAM pour créer une pièce soprano et électronique au festival ManiFeste 2020, et l’ensemble Offrandes pour une académie de composition.

Côté spectacle vivant, elle travaille actuellement à la création de Au Seuil, performance musicale immersive autour des rituels funéraires qu’elle porte avec la contrebassiste Mélanie Loisel, au sein du Collectif Laps-Zone et La Belle Orange (création octobre 2020). 

Elle s’investit aux côtés du Printemps du Machiniste, compagnie de théâtre de marionnettes, sur la bande originale de leur spectacle Les Présomptions saison 2 (création hiver 2021). 

Elle arpentera également les monts du Champsaur aux côtés des Voix Buissonnières à l’été 2020 pour créer une pièce pour le festival de Chaillol et le Son des Pierres.

La saison prochaine, elle sera la soprano solo de la nouvelle création de Alessandro Solbiati Del folle amore pour soprano, chœur et orchestre qui ouvrira la saison de l’Orchestre de Toscane au Théâtre Verdi à Florence.

www.mathilde-barthelemy.com