Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Festival Moissons #4

septembre 29 octobre 1

Etudes sur le « temps musical »

Jeudi 29 Septembre, 20h30

Salle Ockeghem, Tours

Quatuor à cordes

Ce concert met en regard deux oeuvres magistrales de la même période (1966-1968) toutes deux envisagées comme une suite de tableaux enchainés (7 mouvements chez Chostakovitch – 5 chez Ligeti), selon des orientations compositionnelles radicalement différentes.
Hiss (2005) ouvre une fenêtre, par l’exploration des jeux bruités, sur un univers sonore et poétique
aux combinaisons subtiles et infinies.

Dimitri Chostakovitch 11è quatuor opus 122 (1966) – 17′
1. Introduction – 2. Scherzo – 3. Récitatif – 4. Etude – 5. Humoresque – 6. Elégie – 7. Final

Claire-Mélanie Sinnhuber Hiss (2004) – 7’40

Gyorgy Ligeti 2e quatuor (1968) – 21’30
1. Allegro nervoso – 2. Sostenuto, molto calmo – 3. Come un meccanismo di precisione – 4. Presto furioso, tumultoso – 5. Allegro con delicatezza

Elichi Chijiiwa, Damien Vergez, violons
Nicolas Peyrat, alto
Delphine Biron, violoncelle

Vendredi 30 Septembre, 20h30

Salle Ockeghem

Deux pianos

L’écriture à deux pianos, outre celle d’un « supra-piano », des possibilités accrues de polyphonies
avec quatre mains virtuoses, ouvre les perspectives d’une écoute stéréophonique et d’une palette sonore hors normes.
Deux oeuvres de référence : Debussy et Ligeti, en trois tableaux contrastés.
Deux oeuvres de jeunes compositeurs prolongent cet héritage et y inscrivent leur regard, leur
interprétation originale.

Claude Debussy En blanc et noir (1915) 17′
1. Avec emportement – 2. Lent, sombre – 3. Scherzando

Benjamin Attahir D’ouvrir les yeux pour fixer le kaléïdoscope de l’obscurité (2016) 10′

Yves Chauris Mineral Pianos (2019) 12′

Gyorgy Ligeti Monument – Selbsportait – Bewegung (1976) 17′

Caroline Esposito, Antoine Ouvrard, pianos

Samedi 1er Octobre

Espace Joséphine Baker du CRR de Tours

Concert donné en collaboration artistique avec le CRR de Tours

Gérard Grisey
4 chants pour franchir le seuil (1998), oeuvre ultime de Gérard Grisey pour quatre groupes et une soprano, vise à l’universalité par le choix de textes appartenant à quatre civilisations.
Grisey est le créateur du mouvement dit « spectral », avec une large utilisation des « micro-intervalles », dont la maitrise reste redoutable aujourd’hui .
Sérénité, somptuosité émanent de l’orchestration de ce sommet de la composition musicale des 25 dernières années.

18h – présentation par Philippe Albèra, musicologue, enseignant à la Haute école de
musique de Genève et créateur de Contrechamps ( ensemble musical, revue et éditions)

20h30Grisey 4 chants pour franchir le seuil (1998) – 45′

  1. Prélude- D’après Les heures de la nuit de Guez Ricord
  2. Interlude – D’après Les sarcophages égyptiens du moyen empire
  3. Interlude – D’après Erinna
  4. Faux interlude – D’après L’épopée de Gilgamesh

Dylan Corlay, direction
Mathilde Barthelemy, soprano

Marie Chazelle, flûte
Florian Bernad, clarinette basse
Jérôme Voisin, clarinette contrebasse
Eudes Bernstein, Jérôme Reboussin, saxophones
Raphaël Horrach, trompette
Stéphane Balzeau, Emile Berret, tubas
Adeline de Preissac, harpe
Valentine Tourdias, violon
Xavier Richard, violoncelle
Louis Siracusa, contrebasse
Jean-Baptiste Couturier, Renaud Détruit,
Alain Pelletier, percussions